ENQUÊTES

LE COMPTE ADMINISTRATIF DE LA VILLE  EST BON

 

C’est au cours du conseil municipal du 26 juin 2014 que le receveur municipal a présenté son rapport sur la situation financière de la ville au 31 décembre 2013.

En voici  quelques extraits et la tendance.

 

CHARGES DE FONCTIONNEMENT :

Les charges de fonctionnement de notre ville s’élèvent à 1106€ par habitant et par an pour des villes de même strate elles sont de 1180€. Solliès-Pont est donc correctement placée avec, de plus, une tendance à la baisse dans ce domaine.

ENDETTEMENT PAR HABITANT

La bonne gestion de notre municipalité est encore plus criante. L’endettement par habitant étant de 811€ à comparer avec une moyenne de 1369€ pour les villes similaires.

RECETTES FISCALES

553€ par habitant à comparer à 635€ ailleurs. On se souvient de la promesse du « candidat » GARRON qui lors de sa première campagne avec promis de ne pas toucher au taux de la part communale sur les impôts locaux, promesse tenue malgré des temps difficiles et renouvelée.

INVESTISSEMENT POUR 2013

489€ par habitant et par an chiffre supérieur à la moyenne départementale qui est de 465€

POURCENTAGE D’EMPRUNT POUR LES DEPENSES ENGAGEES

Il est de 20% ce qui en la matière et compte tenu des investissements et transformations réalisées est parfaitement normal.

 

On le voit bien, la politique volontariste de la Municipalité, sa gestion rigoureuse portent aujourd’hui les fruits de la réussite. 2013 aura vu la poursuite, contre toute attente de l’amélioration des équipements publics sans concéder une quelconque baisse aux aides à la personne et aux familles. Année importante marquant la reprise des investissements sans pour autant avoir recours à l’emprunt au-delà du raisonnable. Même s’il est reconnu que la part d’autofinancement de la ville reste fragile les résultats sont là et iront en se consolidant sur ce deuxième mandat. Que peut-on demander de plus à une équipe municipale qui a changé notre ville, rendu leur fierté à ses habitants, amélioré la qualité de leur vie sans grever le budget de leur cité et préservé la part local de leurs impôts.

 

PhB.