HUMEUR

Quand les partis s'en mêlent ... c'est la politique qui s'emmêle

 

A l’approche des municipales, les partis lancent leurs troupes à l’assaut des électeurs avec pour seul objectif de créer un rapport de force national. La soirée électorale en est tristement prévisible.

Le parti socialiste va démontrer, grâce à quelques bastions qu’il n’a pas tant reculé et que de ce fait la politique du Président commence à être comprise ….. L’UMP se félicitera de ses résultats pour mieux stigmatiser la gauche nationale et le front du même nom glorifiera son avancée par un comptage minutieux du nombre de ses voix ……En bref nos ténors nationaux de tous genres clameront haut et fort que tout le monde a gagné, comme à chaque scrutin.

On le voit bien, nos villes sont loin des préoccupations de ces joutes de partis qui sacrifient l’intérêt général de nos cités à leurs propres intérêts particuliers.

SOLLIES-PONT n’y échappe pas, le parti socialiste en quête de tête de liste avance à pas feutrés, le front national a déjà annoncé sa participation et plus surprenant l’UDI monte au front et recrute. Seul l’UMP semble ne pas vouloir se faire représenter à Solliès-Pont  malgré un  René Grisolle esseulé qui  lui court après, mais en vain.

Le choix est clair, André GARRON se représentera devant les électeurs avec pour seule étiquette SOLLIES-PONT, et pour bagage un bilan hors du commun assorti de finances saines et un projet rendu crédible par la mandature qui s’achève. Sa seule motivation est de continuer le redressement de notre ville et sa fierté de pouvoir apporter aux Solliès-pontois la qualité de vie qu’ils méritent après 40 ans d’oubli …

Les élections municipales ne sont en rien un galop d’essai pour des partis se mesurant avant d’affronter les législatives mais bien un scrutin, probablement le plus important, pour des citoyens responsables qui élisent une équipe pour les seuls intérêts de leur cité.

 

PhB