C'EST A DIRE

CONFIANCE ET ACTION CLEFS DE VOÜTE DE L'INVESTISSEMENT

S’attaquer aux divers financements indispensables à notre ville a nécessité en tout premier lieu d’y réhabiliter la fonction de maire avec son autorité, son travail, sa cohérence dans les projets, son soucis d’une gestion saine, son courage, son action.

C’est ce à quoi s’est attaché notre 1er magistrat. Ainsi a-ton rétabli la confiance indispensable à toute négociation.

 

Au même moment, il a fallu s’atteler à régler les problèmes de fonctionnement et les coût qui s’y rattachent afin de ne pas se laisser aller à une trésorerie qui n’aurait pas permis l’investissement et le crédit.

Il en va du travail en régie des employés municipaux dont il faut saluer aujourd’hui l’efficacité. Voilà quelques années on pouvait considérer que les travaux effectués par les équipes techniques sur le terrain généraient une économie en facturation de 30 000€ par an. Aujourd’hui les mêmes équipes fournissent l’équivalant de 300 000€ de travaux soit dix fois plus.

 

Autre axe : Le partenariat, une fois la confiance établie, s’opère un long travail de fond sur les priorités, la mise au point des projets et des dossiers les concernant  avant d’aborder la recherche de partenaires. Ainsi commence un marathon, porte à porte fastidieux mais indispensable, auprès des représentants de l’Etat, de la région, du département, de la communauté des communes et autres instances institutionnelle ou privées.

Là encore il faut saluer le travail de tous les instants de cette équipe et de son Maire

 

Regardons l’espace Ste Christine, destiné aux riverains d’un quartier longtemps abandonné et qui regroupe : Un terrain de foot, un terrain de basket, un boulodrome, un parking, un espace extérieur de convivialité, une salle polyvalente parfaitement équipée, il abrite également une structure dédiée aux assistantes maternelles (Elles le réclamaient depuis tant d’années).

Tout cet équipement a été financé par la CAF à 60%, le Conseil Général à 20% et la ville à 20%. La négociation avec la CAF, justifiée par l’hébergement des assistantes maternelles, n’a pas été évidente et à nécessité une opiniâtreté certaine. Aujourd’hui le résultat est probant.

Bien d’autres opérations ont été réalisées de la sorte concernant la circulation, l’environnement, et l’habitat pour ne citer que ces secteurs.

 

Autre type de négociation : le contrat d’affermage avec la compagnie des eaux. Cette renégociation datant du début du mandat est « historique » puisque le fermier « Véolia » a baissé de 62% le prix de vente à la ville du m3 d’eau. Une partie a été utilisée pour baisser les factures des utilisateurs que nous sommes de 20%  pour une consommation moyenne de 120m3  et le reste contribue aux travaux de réfection de l’ensemble des canalisations et réseaux d’eau qui datent de plus de 70 ans.

 

On le voit le secret de la réussite en matière d’investissements de notre ville ne réside pas dans sa capacité d’autofinancement qui et nulle mais bien dans la crédibilité de sa Municipalité à gérer et à mener à bien ses projets. A l’opiniâtreté et au caractère d’un premier Magistrat qui ne lâche rien pour sa ville et sait être un véritable interlocuteur auprès de toutes les instances.